Balade, cueillette et gourmandise...
Découverte de la cuisine aux plantes sauvages, fleurs et légumes anciens.
Produits locaux, bio et/ou équitable.

La primevère officinale

Nom scientifique : Primula veris
          
 
Noms vernaculaires :
 
Primevère officinale, coucou (car elle fleurie à l’époque ou le coucou commence à chanter), herbe de saint Paul,…

Famille : Primulaceae

Description

Plante herbacée vivace de 10 à 25 cm de haut.

Feuilles : Basales, en rosette, à
limbe ovale irrégulièrement denté, pubescent-grisâtre sur la face inférieure.

Fleurs : hampe terminée d'une ombelle de fleurs jaunes avec un cœur tacheté d’orange, odorantes.

Floraison : mars à mai.

Habitat


Sols frais, talus herbeux, bois clairs.
 
Exposition 

Ombre, mi-ombre.

Confusions possibles

Primevère élevée (Primula elatior), n’a pas de tâches oranges.

Usages culinaires

La primevère officinale est la seule représentante de son espèce à être parfumée et goûteuse.

Les autres primevères n’ont pas de parfum, mais leurs fleurs peuvent tout de même venir décorer nos salades. Attention ! Ne pas utiliser les fleurs du commerce : pesticides, engrais chimiques,…(acheter des graines ou plantes dans une pépinière bio).

Jeunes feuilles et fleurs en salades.

Feuilles peuvent aussi être cuites, en soupe ou en légume.

Enfin les fleurs peuvent être utilisées dans des desserts.

Propriétés

Les feuilles et racines sont expectorante, pectorale, anti-inflammatoire, émolliente et calmante.


Les fleurs sont sédative sur les contusions, enflures et coups.

Contre-indications :  


En usage médicale, elle est contre-indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes, ainsi qu’en cas de problèmes gastriques.

Sources :



Différents ouvrages repris sous la rubrique « Bibliographie »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire