Balade, cueillette et gourmandise...
Découverte de la cuisine aux plantes sauvages, fleurs et légumes anciens.
Produits locaux, bio et/ou équitable.

Des nouvelles du vignoble...

Nous voici arrivé à la fin de la première année de plantation de nos vignes et voici nos premières conclusions :

- Nous avons eu 100 % de reprise (Yessss!!!).

- 70 à 80 % des plants se sont bien développés.

- Ce sont les plants situés dans la partie basse du vignoble, qui le sont nettement moins.

- Lors de la rénovation du mur d'enceinte du Rouge-Cloître, de la chaux hydraulique à été mélangée avec la terre de remblais du terrain que nous occupons (but : stabilisé le sol entre le double mur d'enceinte pour diminuer les poussées exercées sur celui en contrebas), une couche de terre, de hauteur variable, à été rajoutée en couverture (terre provenant d'un tas de terre tamisée sur le site).

- En clair, nous savons que la terre de remblais de la couche inférieure est pauvre en humus, mais riche en chaux (calcaire), la couche supérieure dite "arable" (car d'origines diverses) semble bien convenir pour nos vignes, le problème de disparité entre le haut et le bas du vignoble, semble venir de la différence de hauteur de cette dernière couche.

- En effet, lors des plantations, nous avons constaté que celle-ci était plus importante dans le haut du vignoble que dans le bas et que par conséquence, les vignes du bas sont plantés dans un sol pauvre en humus et riche en calcaire, qui empêche l'assimilation, entre autre du fer par la plante, d'où jaunissement des feuille (chlorose).

- Pour compenser, cette carence, nous pensons qu'il faut apporter de l'humus aux plants malingres mais aussi à tous le vignoble, car les racines des autres plants vont bientôt être en contact avec ce même sous-sol . Pour cela nous avons beaucoup de chance, puisqu'au Rouge-Cloître, nous avons des fournisseurs de fumier sur place.......merci Bart, Jeff et Flup....


Chevaux de traits de l'asbl "Cheval et Forêt"
Et donc voilà, nous avons épandu deux bonnes fourches de fumier de cheval autour de chaque pieds de vigne. Celui-ci sera incorporé au sol après l'hiver, en même temps que les travaux de taille de formation et d'épandage de la couche de b.r.f.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire