Balade, cueillette et gourmandise...
Découverte de la cuisine aux plantes sauvages, fleurs et légumes anciens.
Produits locaux, bio et/ou équitable.

Notre nouveau défi : Le P'tit Vignoble des Moines

Bonjour à toutes et à tous,

Voici la naissance d’un nouveau défi pour notre asbl : Le p’tit vignoble des moines (mars 2012).

En collaboration avec Bruxelles Environnement, nous avons planté, ce printemps, un  petit vignoble composé de 70 pieds de vignes de cuve, ainsi que 10 variétés de vignes de table.

Nos objectifs

-          Tenter l’expérience de la mise en culture d’un vignoble dit « naturel »
-          Renforcer la compréhension de la physionomie historique d’une abbaye
-          Alléger le monumentalisme du mur d’enceinte qui la clos
-          Etablir un cadre didactique, pédagogique et de rencontre sociale autour de la culture de la vigne et plus tard de la transformation du fruit de son travail en son précieux vin.

Plus spécifiquement, ce projet vise à :

- produire localement un produit sain, de qualité et selon un mode de culture durable et respectueux de l’environnement, le b.r.f ou bois raméal fragmenté, pour les nommé, ainsi que l’utilisation de plantes associatives, d’insectes auxiliaires et purins divers.

- permettre aux personnes intéressées d’acquérir une connaissance de cette façon culturale qui, malgré une culture habituellement friande d’engrais, pesticides et autres produits, se veut  la tentative d’une expérience qui va au-delà du label « Bio » car sans traitements « chimiques » d’aucunes sortes.

- améliorer la biodiversité grâce à celle-ci.

- organiser des activités didactiques, pédagogiques en rapport avec les objectifs précités.

- Amener une certaine convivialité et cohésion sociale autour de ce projet (Pline l’Ancien ne disait-il pas : «Le vin, à lui seul, est un remède, il nourrit le sang de l'homme et amortit les chagrins et les soucis ». 

- Renforcer la lecture de l’organisation spatiale de l’abbaye du Rouge-Cloître (déjà mise en valeur par le réaménagement des jardins par Bruxelles Environnement), mais aussi de toutes les abbayes, comme elle avait été codifiée au 9 ème siècle, par le pouvoir monacale de l’Empire carolingien. Physionomie que l’on retrouvera, en générale, dans toutes les abbayes jusqu’à la fin du 18 ème siècles.

- Et enfin apporter, en attendant que la végétation spontanée revienne recolonisée ses interstices, un manteau de verdure au monumentalisme du mur d’enceinte du Rouge-Cloître.

Et voici les débuts :

1 - Préparation du sol :


Fraisage, nivellement et enlèvement des plus grosses pierres


Pose du fumier de cheval dans les lignes, puis incorporation.

 2 - Placement des structures et plantation :


Après la pose du B.R.F et des structures,
il a fallu creuser les fosses de plantation


Et puis, après un petit habillage des racines,
 planter nos jeunes ceps.


Et voilà...n'oublions pas l'arrosage...

 3 - Quelques mois plustard....


Nos jeunes ceps ont bien grandi
et atteignent le 1 er fil  à 1.10 m du sol
A suivre.....

3 commentaires:

  1. Un beau nouveau défi en perspective! Il me tarde de goûter à la première cuvée!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Petite question : quelles sont les variétés de vignes que vous avez plantés ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre réponse.
    Cordialement

    RépondreSupprimer